Scope

Régler les teintes de peaux.

S’il y a quelque chose de très difficile, c’est de régler les « teintes chairs », on peut arriver très vite à des couleurs de peau très peu naturelles. Je l’avoue, je ne suis pas doué pour cela et je regrette que dans le logiciel que j’utilise le plus souvent, c’est-à-dire Adobe Lighroom Classic, il n’y ait pas plus d’aide pour cela.

Utiliser la balance des blancs.

La méthode habituelle pour régler les couleurs est d’utiliser la balance des blancs, mais même en utilisant une carte gris neutre pour réduire les dominantes de couleur, les teintes de peaux sont rarement correctes et naturelles. De nombreux réglages peuvent décaler la zone de couleur de peau comme le contraste, la courbe, la saturation …
Les reflets sur la peau peuvent changer la teinte chair, comme par exemple le reflet du ciel bleu sur une peau transpirante.

Utiliser un vectorscope.

La plupart des logiciels de vidéo ont un vectorscope pour aider à obtenir des teintes de peaux naturelles et je suppose que c’est très utile aux vidéastes. Mais cela manque beaucoup aux photographes.

Ajouter un vectorscope à n’importe quel logiciel.

Grace à https://vectorscope.co/, il est facile d’utiliser un vectorscope pour n’importe quelle image affichée sur son écran et dans la zone de son choix. Pour une somme très modique.
Une fois que l’on a compris comment fonctionnait l’outil, on peut vérifier n’importe quelle partie d’une image très facilement. En général, je sélectionne la partie de la photo contenant un visage et j’aligne à l’aide des curseurs de Lightroom le nuage de point sur la ligne de teinte de peaux. Cela fonctionne avec n’importe quel logiciel permettant de modifier les couleurs et vous pouvez utiliser vos outils et méthodes habituelles, mais en vous laissant guider par l’outil et pas seulement à l’aide de votre vue.

Par rapport à un vectorscope que l’on trouve dans un logiciel, qui va fonctionner pour l’ensemble de l’image, il est possible de se concentrer sur une petite partie de l’image, comme un visage. Une sorte de mesure spot.
Ça me permet de régler une image par zone, par exemple un groupe de personne qui ne sont pas éclairées de manière homogène.

Un exemple pris sur le site de l’auteur de Scope2.

Il devient facile de retirer la couleur carotte de Trump. On voit facilement la différence, même si elle est subtile entre le avant et après.

Si vous êtes embêté par des problèmes de couleur de peau et autres, je ne peux que vous conseillez que d’acheter cet outil qui m’est devenu indispensable.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *