Cela commence souvent par une pensée…

Une bonne photo commence souvent par une pensée.

L’instrument le plus utile pour faire des images est votre cerveau, la bonne nouvelle est que vous en avez un, la moins bonne c’est qu’il va falloir le faire travailler et le muscler.

Même quand on cherche à faire des photographies au hasard des rencontres, comme pour la photographie de rue, la prise de vue commence par une pensée de l’image, une visualisation.
À partir de cette vision, l’acte de photographier, consiste finaliser cette image mentale. Mais l’image a été créée avant dans votre cerveau.

Comment muscler son cerveau.

Par de la pratique, si possible tous les jours. Prenez l’habitude de faire des photos tous les jours.
Même quand vous n’avez pas votre appareil photo son la main, vous pouvez imaginer faire des images, juste pour le plaisir.

Comment nourrir son cerveau ?

Acquérir une culture de l’image, par des visites d’expo, de musée, de galerie d’art, de site de photo comme 500px (et le mien ), même la télévision peut enrichir votre catalogue d’image.
De la curiosité et l’envie d’apprendre.

L’appareil photo.

Je conseille toujours de lui laisser faire son boulot, laisser les automatismes travailler.
Les automatismes vous déchargent des tâches sans grands intérêts, et laissent à votre cerveau, le temps et la puissance de calcul, pour l’acte créatif.

Des cours de photographie.

Le net regorge de cours et tutoriel sur la photographie, en cherchant un peu, vous devriez trouver votre bonheur.
Je propose aussi des cours de photographie pour une aide personnalisée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *