Photographier en automatique …

Mais je ne parle pas de mode automatique ou manuel du boitier, mais plutôt du photographe !
Le photographe doit maitriser suffisamment son art pour le pratiquer de manière instinctive et automatique.

Avec un peu de pratique, et aussi une pratique régulière de la photographie, le photographe peut agir de manière instinctive, et faire ses photos (et surtout les réussir) sans devoir chercher où se trouve le bouton, en cadrant correctement sans hésiter et sentir le bon moment pour déclencher….

J’ai eu l’idée de cet article en discutant avec deux sportifs qui pratiquaient un art martial, le krav maga. De longues années de pratique et d’entrainement pour être prêt au combat en compétition ou pour une éventuellement mauvaise rencontre. Dépasser sa peur et le bon geste pour réagir.

Comme le sportif de haut niveau.

Qui par la pratique de son sport est devenu un expert et sait gérer n’importe quelle situation de manière instinctive, sans avoir à se poser de question permettant des réactions très rapides et le bon geste.

Pour arriver à cette maitrise, il a souvent fallu de nombreuses années d’entrainement et de pratique quotidienne.

Pour le photographe.

Il n’est pas forcement besoin d’un entrainement soutenu pour prendre du plaisir à photographier et à regarder ses photos.

Une pratique régulière aide à maitriser la prise de vue, comprendre la lumière, savoir saisir l’instant …

Comment s’entrainer ?

  • Regarder des images, au musée, aux expositions, des films et les reportages, pour entrainer son oeil et se faire une culture iconographique.
  • Aller faire des photos, seul ou en groupe.
  • Éditer, gérer et partager ses photos.
  • Lire le mode d’emploi de son appareil, des livres techniques et des blogs sur la photo.
  • Et pourquoi ne pas prendre un cours, qui vous fera gagner du temps en vous montrant et expliquant vos erreurs, avec le photographe de ce blog.

Un exemple : le portrait.

Le portrait est un genre photographique pratiqué par presque tous les photographes, que cela soit pour photographier ses enfants, des inconnus en voyages ou des clients pour les pros.
Bien connaitre et maitriser son appareil au moment de faire un portrait permet de consacrer son attention sur le sujet et la lumière.
Oublier la technique (du matériel) et obtenir de votre modèle ce que vous voulez, que ce soit pour une photo sur le vif ou une séance mise en scène et dirigée.
Cela vous permet d’être détendu, de sourire et de parler à votre modèle.

Le portrait présente bien d’autres difficultés que la simple technique photographique, il faut souvent vaincre des peurs et des résistances, pour s’approcher et braquer un appareil photo sur une personne.
Il n’est pas évident de photographier des personnes, c’est souvent très intimidant et la pratique permet de dépasser ces peurs, et que cela devienne « naturel » et facile.
Si vous éprouver de la gène, vous aurez du mal à détendre votre modèle, et a obtenir de beaux portraits. Vous aurez aussi du mal à gérer vos émotions, a saisir le bon instant et gérer la technique.

Le mode automatique de l’appareil photo.

J’aurai tendance à le conseiller très souvent, son avantage est de gérer les paramétrés de l’appareil photo pour vous, sans que cela vous détourne de ce qui est important pour la photo. Et cela marche très souvent. Les progrès du matériel au cours du dernier siècle ont facilité la tâche du photographe dans d’énormes proportions et c’est tant mieux.
Quand les automatismes ne fonctionnent pas, il est toujours temps de reprendre la main et de personnaliser ses réglages ou d’ajuster une correction.

La photographie est un long chemin, mais il est très plaisant et riche de découvertes. Amusez-vous !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *