Une feuille en macro.

En me baladant, j’ai été attiré par ces feuilles rousses.
Une pale journée d’hiver, pas grand-chose à voir et à photographier, mais il est toujours possible de trouver quelque chose qui pourrait donner une belle photo.

Mais, pas vraiment convaincu par le fond fouillis encombré de branches et brindilles.

J’ai changé d’objectif et de focale (200 mm cette fois), avec une profondeur de champ très faible, c’est un peu mieux, mais le fond marron, trop proche, n’est pas encore assez estompé pour moi et sa couleur trop semblable à celle des feuilles, ne fait pas assez ressortir la couleur rousse.

En tournant autour de mon sujet, j’ai remarqué le vert de l’herbe bien verte, et je me suis dit cela va me faire un fond qui va faire un bon contraste de couleur avec mes feuilles.

Feuilles sèches sur une branche.

Difficile de conserver un fond bien estompé et une profondeur de champ suffisante pour avoir toutes les feuilles nettes. Pour un même cadrage et même distance, faire varier l’ouverture permet de faire une série de photos et de pouvoir choisir après ce qui nous plait le plus. Ce que je n’ai pas fait…

J’ai alors vu une feuille isolée …

Feuille sèche sur une branche.

Le contraste de couleur vert / fauve met bien en valeur ma feuille sèche.
La feuille n’est que partiellement nette, mais le résultat me plait.

Je suis certain que j’aurai pu encore trouver d’autres façons de photographier ces feuilles, mais je suis assez content de ce résultat.

Les photos, prises en raw, ont été préparées sur Lightroom, sans effet particulier.

Système macro.

Je ne possède pas d’objectif macro, mais pour me rapprocher de mes sujets, je me sers de bagues allonge, un système  économique, mais néanmoins efficace pour faire de la macro. Cela permet de donner des capacités macro à presque tous les objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *