Photographier un groupe de deux personnes.

Après la première étape du cours, c’est-à-dire l’observation des photos de l’élève, ce qui me permet d’identifier les problèmes et les solutions à apporter et de connaitre ce qui la motive à photographier. Je peux proposer des exercices adaptés à l’élève.

Dernièrement, j’ai donné un cours de photographie à une jeune femme, qui faisait d’assez jolies photos.

J’ai observé que les photos de groupe de mon élève étaient perfectibles. Pas vraiment de problèmes techniques, mais de mise en scène. Je lui avais donné quelques indications théoriques pendant le cours et elle voyait maintenant ce qui manquait.

Un peu de pratique et d’exercice.

J’ai profité de la présence des parents de mon élève pour les mettre à contribution, pour une photo de couple. Dans le salon éclairé par une grande baie dans le dos de la photographe, une lumière faible, mais douce et agréable.

Je commence par laisser faire mon élève qui obtient une photo banale et un peu triste de ses parents.

Je lui donne quelques explications, j’organise et mets en scène les parents, regards, sourires, et gestes tendres et en quelques instants elle obtient  quelques belles images qui font plaisir à tout le monde, à la photographe et aux parents.

Cela me fait grand plaisir de voir mon élève avoir compris ce qui lui manquait, commencer à mettre en scène ses parents et obtenir de bonnes images.

Comme photographe portraitiste, photographier un couple est une base de mon métier et même si je mets facilement en scène mes modèles, c’est devenu un automatisme pour moi, je sais que c’est difficile, surtout si l’on est un peu timide.

Comment mettre en scène.

Je vous propose de partir de l’impression, des émotions et des sentiments que vous voulez obtenir, vous verrez que cela vous aidera grandement.

Devant votre objectif, vous avez deux personnes et selon le sentiment que vous voulez montrer positif ou négatif, vous allez les mettre en scène de différentes manières. Et, l’on peut pour varier les choses passer d’un sentiment ou émotion à une autre, ce qui permet de multiplier les photos.

Quand on photographie sa famille et ses amis, on peut imaginer des sentiments positifs comme l’amour, le bonheur, la tendresse, la joie et le bonheur…
Par mon métier, c’est la gamme d’émotion que je pratique le plus souvent, le bonheur est plus vendeur, mais rien ne vous empêche d’explorer les côtés sombres de votre personnalité. Ne serait-ce que par jeu et pour le plaisir.

Les limites de la mise en scène.

Dans un monde idéal, l’on pourrait mettre en scène tout le monde et obtenir à chaque fois la belle photo.
Mais, le monde n’est pas idéal, et il faut souvent multiplier les vues pour en obtenir quelques-unes à fort contenu émotionnel.

Pour les enfants, il faut souvent beaucoup de patience et un peu de ruse pour obtenir ce que l’on veut.

Pendant la pratique photo d’un cours, je guide,  j’explique, donne des indications et des petits trucs, corrige les défauts en direct, et vous fais progresser …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *