Estimer ses compétences en photographie.

« Le problème avec le monde, c’est que les gens intelligents sont pleins de doutes tandis que les plus stupides sont pleins de confiance » (Charles Bukowski)

Il est difficile d’avoir une idée réaliste de son niveau de compétence en photographie, surtout quand on est débutant.
Comme nouveau photographe ou même photographe plus ancien, mais peu formé, on s’estime nettement meilleur que l’on est.

Il faut commencer à progresser réellement pour découvrir ses faiblesses, voir le chemin qu’il reste à parcourir, et avoir une idée plus raisonnable de ses réelles compétences. C’est l’effet Dunning-Kruger.

Effet Dunning-Kruger.

L’effet Dunning-Kruger, ou effet de surconfiance1, est un biais cognitif selon lequel les moins qualifiés dans un domaine surestiment leur compétence. Dunning et Kruger attribuent ce biais à une difficulté métacognitive des personnes non qualifiées qui les empêche de reconnaître exactement leur incompétence et d’évaluer leurs réelles capacités. Cette étude suggère aussi les effets corollaires : les personnes les plus qualifiées auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence et penseraient à tort que des tâches faciles pour elles le sont aussi pour les autres.

Citation de wikipédia : Effet Dunning-Kruger, je vous invite à visiter la page pour en savoir plus.

Cet effet n’est pas nouveau, par exemple la phrase d’Aristote : « L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ». Ou cette phrase de Darwin : « l’ignorance engendre plus souvent la confiance que ne le fait la connaissance ».

Effet collatéral.

Parfois, on peut avoir envie d’aider son prochain, ici un photographe débutant ou pas, en lui expliquant une notion quelconque de photographie.
Et souvent c’est une très mauvaise idée !

Le photographe sur de son talent, de son savoir et son talent, admettra difficilement qu’il a des lacunes, et que même avec une démonstration argumentée et des exemples, il  restera persuadé qu’il a raison …

Le matériel photo facile bouc émissaire.

Un classique, c’est la faute de mon appareil photo qui est nul et il faut que je change de marque ….
Plutôt que de se remettre en question, apprendre la technique, regarder des photos, s’intéresser à l’art et à la culture, être curieux et faire des images, il est facile de penser que c’est que l’on a un appareil photo insuffisant.

Mon cas personnel.

J’ai été jeune et ignorant, et j’ai été aussi victime de l’effet Dunning-Kruger, j’étais plein de certitudes, je me suis senti plein de talent …

Depuis le temps a passé et j’ai beaucoup progresser, je suis devenu plus sage, meilleur photographe et j’aime écouter ceux qui savent.
J’ai passé beaucoup de temps à me former et à apprendre mon art.

Et j’ai maintenant la prétention d’aider les autres photographes à progresser en leur donnant un peu de mon savoir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *