Donner des notes aux photos.

Il y a en France actuellement un débat sur la notation des élèves du primaire. Je suis contre la notation / sélection des élèves en primaire. L’école doit permettre aux enfants de progresser et ainsi d’acquérir les outils qui leur permettront de vivre dans notre société et de pouvoir acquérir notre culture.

L’apprentissage de la photo.

Si l’on transpose à l’apprentissage de la photo, si je devais donner des notes sur 20 par exemple à mes élèves, rare seraient les notes à deux chiffres, et nombreux seraient les 2 ,1 , 0.
C’est très décourageant, surtout pour l’élève.

Mais, je ne note pas, j’essaye de transmettre des méthodes, des idées et des trucs pratiques pour mieux faire les images que l’on désire.

La photo est un plaisir, surtout pour les amateurs, mais aussi une activité qui demande des efforts :

  • Financier, le matériel photo coûte cher.
  • D’apprentissage et d’autocritique.
  • Physique, le matériel photo de qualité est souvent lourd, et il faut souvent se déplacer, se baisser, ramper ou monter sur des trucs.
  • Intellectuel : « voir » la photo mentalement, de l’imagination pour créer des images originales.
  • Et aussi d’accepter les regards des autres sur sa production photographique.

Un regard bienveillant, un conseil avisé et un encouragement seront beaucoup plus formateurs qu’une note.

A chaque photo, chaque reportage, on repart à zéro et il faut donner le meilleur de soi.

Mon cas personnel.

Comme tous les photographes, je produis beaucoup de photos nulles, des idées ratées, des ratages retentissants, des montages idiots et autres aléas photographiques.
Cela arrive et c’est normal, mais l’échec doit nous encourager à recommencer et persévérer. On n’est juste pas obligé de montrer ses bouses.

On apprends à photographier toute sa vie, et je vous souhaites une longue vie de photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *