Aide à la décision d’achat : recyclage d’anciennes optiques.

J’ai été contacté par un photographe amateur de longue date, qui veut se lancer dans les affaires, et passer de l’argentique sans AF au tout numérique !

Au cours de la discussion au téléphone, j’ai appris qu’il avait entre autres un fabuleux « Canon 50mm f/1.2 L« , et qu’il aurait voulu pouvoir continuer à s’en servir.

Le projet de mon photographe était de s’offrir un coûteux EOS 5 mk3 ( depuis, je me suis offert le 5D4 ), mais je lui ai plutôt conseillé de se pencher sur le cas Sony alpha 7, un boitier sans miroir, ce qui autorise un tirage court.
Ce boîtier, présente plusieurs avantages, entre autres d’être le moins cher de la catégorie full frame, de ne pas être lourd et encombrant, et surtout de pouvoir moyennant une bague de conversion de pouvoir utiliser encore ses optiques FD (et beaucoup d’autres marques encore).
Bien sûr, ce n’est pas une solution parfaite, mais pour des photos à grande ouverture en mise au point manuelle, c’est tout à fait jouable. Je vous rappelle que mon patient est un grand habitué de la mise au point manuelle. Et que les EVF ont des aides efficaces à la mise au point.

Mise à jour en 2018.

En 2018, la situation a évolué dans le bon sens, Sony a multiplié les modèles d’appareil sans miroir avec des modèles extrêmement performants et des viseurs qui ont fait des progrès.
Canon (avril 2018) a annoncé qu’ils allaient sortir leur gamme et comme leader du marché de la photo, il n’ont pas le droit à l’erreur …

Mise à jour avril 2019.

Canon et Nikon ont sorti leurs modèles de caméra sans miroir, c’est dans le sens de l’histoire où les boitiers épais à cage réflex deviendront bientôt obsolètes, mais ce n’est pas encore pour tout de suite.
Les premiers modèles sortis sont plutôt haut de gamme, ils sont déjà très performants, les prochains le seront encore plus et bientôt les marques sortiront des modèles plus abordables…

En tout cas, tous ces modèles sans miroir au tirage très court, permettent grâce à des bagues d’adaptation de monter toutes sortes d’optiques anciennes, certaines très performantes, souvent abordable sur le marcher de l’occasion. Souvent de très bon choix pour la photo tranquille, comme le paysage, mais pas forcement.

En conclusion.

Sur le marché, il n’y a pas de matériel universel, qui sera adapté à tout le monde et à tous les usages. Mais, on peut trouver, l’on doit trouver le meilleur compromis, correspondant à son usage.

Cela dit, je pense qu’il boîtier moins lourd est une bénédiction pour le photographe, sauf, si l’on en profite pour en porter une paire 🙂

Je propose un cours d’aide à la décision d’achat, acheter n’est pas toujours nécessaire. Pour aider à peser les avantages et inconvénients du changement de matériel photo, et envisager toutes les options possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *